Le lac de Corbara - Italie

  • la Pêche au lac de Corbara - Italie

Fiche signalétique

Pays: Itlaie

Région: Ombrie

Type: Lac artificiel

Superficie: 10,5 km2

Altitue: 232m

Profondeur maximale: 51m

Alimentation: Le Tibre

Population piscicole: Sandres, perches, brochets, black bass, truites,…

Les jours raccourcissent , le soleil se fait un peu plus discret et déjà la nostalgie des vacances s’installe.
Pour ma famille et moi, la période des vacances est un moment important. D’abord pour se retrouver ensemble mais également pour recharger les batteries après une année de dur labeur.
Décider de l’endroit où nous poserons nos valises n’est pas une mince affaire car chacun doit y  trouver son compte. Soleil pour madame, piscine pour les enfants, grands espaces pour Apple et Google (nos deux chiens) et … Pêche en float tube pour votre serviteur J.
Cette année, c’est le joli village de Montecchio qui a retenu toute notre attention à quelques minutes du lac de Corbara, en Ombrie profonde. Cette région aura tenu toutes les promesses attendues.

  • Italie la pêche au lac de Corbara

A la recherche de la “licencia di pesca”

Si l’on se plaint parfois de la lourdeur des démarches administratives en Belgique, je vous conseille de vous armer d’une dose de patience triple en Italie. Heureusement, avec un peu de sympathie, il est possible de faire des miracles.
Mes informations d’avant le départ étaient fausses et si il est possible de trouver un permis de vacances, ce n’est pas dans les magasins d’articles de pêche.
C’est à la poste qu’il vous faut payer le permis de pêche (jusque là pas trop de problème) mais qu’il vous faudra attendre que la fédération de pêche vous envoie “il documenti”!
Et c’est là que ça aurait pu se compliquer. Mais c’était sans compter sur la gentillesse de la postière qui après quelques coups de fil me fera revenir quelques heures après pour rencontrer le responsable de l’association de pêche locale et en quelques tour de cuillères à truites ; je pu sortir avec ma “licencia” en poche.

Le premier jour de pêche

Après quelques repérages, je finirai par trouver une crique où la mise à l’eau de mon float tube se fera facilement et pas trop loin de la voiture.
A quelques mètres de moi un pêcheur au vif a tendu ses lignes. Après quelques politesses et un sourire (important le sourire!) , il me confirme que le sandre est bien présent dans le lac de Corbara, mais ô chose inquiétante: Il n’en a pas encore pris un seu ldepuis le début de la saison.
D’un optimisme à toute épreuve, j’embarque dans ma “fish’s machine” et je décide de prospecter les piles du pont qui jongent l’entrée de la crique. Après une demi heure de pêche, pas une seule touche et il fait déjà presque trente degré.
A quelques coups de palmes de là, se trouve un autre ouvrage d’art. Une espèce de tour creuse reliée à la berge par une passerelle. Arrivé sur place , la tour en question révèle une structre de fond assez particulière. Du côté creux, un espèce d’escalier géant qui passe de 8 métres de fond à 50 centimètres et ,de l’autre le down scan laisse apparaître deux grilles énormes de turbines (dans lesquelles je laisserai quelques leurres d’ailleurs).
Les prémières touches seront enregistrées du côté creux de la tour et ce jour là, ce ne sera pas moins de six sandres et perches qui seront mises à sec et puis relâchées. Il est 10 heures du matin , et il fait déjà plus de 35 degrés. Il est temps pour moi de me diriger vers l’apéro mais cette première sortie est plutôt prometteuse.

 

 

 

Etre là au bon moment

L’été et ,de surcroit, les fortes chaleurs ne sont pas propices à la pêche. Toutefois les premières heures du matin (celles que je préfère) et les quelques heures avant le coucher du soleil peuvent souvent permettre de tirer son épingle du jeu.
Le surlendemain, il est 4h30 du matin quand j’enregistre la première chataigne. Mon float glisse lentement entre les parois de béton de la tour creuse. Ce matin là ce ne sera pas moins de 16 sandres qui seront pris au nez et la barbe de mon ami pêcheur au vif qui s’obstine sur son poste. Les jours qui suivront seront un peu moins fructueux, je tenterait de nouveaux spots avec quelques jolies surprises: La compagnie d’une loutre curieuse, un joli Black bass pris au crankbait qui se décrochera sur un herbier à quelques métres de moi et un carassin pris à la verticale.
En un-avant midi je prendrai une quarantaine de sandres et perches principalement à la verticale, aux leurres souples et jig maison.

En conclusion

Attaquer un nouveau plan d’eau est toujours un défi. Que ce soit en Belgique, aux Pays-bas ou ailleurs c’est pourtant comme ça que je définis ma pêche avec le besoin de découvrir toujours de nouveaux endroits. C’est volontairement que je délaisse les hauts lieux et les “sanctuaires” de pêche et que je me dirige souvent vers des spots inconnus (avec un minimum de préparation quand même, hein! ).
Toutefois je ne crois pas aux miracles et je sais qu’il faut plusieurs années pour bien connaître un spot de pêche. J’ai pêché le lac de Corbara dans des conditions extrêmes (fortes chaleurs, mois de juillet) avec une méconnaissance complète du lieu. Ce lac n’a pas révèlé le millionième de son potentiel. La pression de pêche au carnassier y est quasiment nulle, les pêcheurs de la région lui préférant la pêche de la carpe. A la bonne saison, je suis certain qu’il est possible d’y faire un carton plein. En tous les cas , moi je suis tombé amoureux de ce lac et de sa région.
Mais déjà un nouveau projet de pêche se profile à l’horizon. Ce mois de novembre me verra tremper le leurre en Ecosse…Je vous tiendrai informé ;-)

Les bons plans

Nous sommes 5 et en juillet avec piscine ça peut vite prendre des allures de catastrophes financière. Il y a quelques mois maintenant que nous partons avec le site www.Airbnb.fr.
Cette année, pour notre voyage en Italie, nous avons trouvé un logement pour 5 avec piscine pour 950 euros pour deux semaines… Même les campings n’ont pas pu rivaliser.
Pour le permis de pêche , renseignez-vous correctement avant de partir. Pour moi ça s’est bien terminé mais ce ne sera peut-être pas toujours le cas. Sur le web , les informations ne sont pas faciles à trouver comme pour l’Espagne , la France où les Pays bas.
Attention les magasins d’articles de pêche sont plutôt rare dans la région , donc vérifiez bien que vous ne manquez de rien avant de partir et passez faire un tour chez Peter J (Ca c’est obligatoire de toute façon).
Un spécial remerciement à l’équipe de la pasticceria Giubbini à Guardéa pour nous avoir piloté sur les bonnes adresses de la région et ainsi nous avoir fait gagner un temps précieux  (n’hésitez pas à gouter leurs pizzas, leurs patisserie et leurs bières Italiennes)

https://www.facebook.com/la-pasticceria-Giubbini-292358226356/

http://www.paginebianche.it/guardea/pasticceria-bar-giubbini.4457739

 

A bientôt pour de nouvelles aventures ;-)

Vous avez encore des questions au sujet de cet article?
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.